Accueil Santé 10 Conseils Pour Arrêter De Ronfler

10 Conseils Pour Arrêter De Ronfler

91 Shares

Si vous dormez près d’une personne qui ronfle, vos nuits de sommeil sont sûrement perturbées. Peut-être même êtes-vous incommodé à ce point que vous avez décidé de faire chambre à part.

C’est compréhensible, car les ronflements majeurs peuvent atteindre jusqu’à 95 décibels, ce qui équivaut au bruit du passage d’un camion. Cela suffit donc à affecter votre qualité du sommeil.

Certes, le ronflement n’est pas considéré comme un problème de santé majeur, sauf s’il est accompagné de l’apnée du sommeil. Et de façon générale, le ronfleur ne se rend même pas compte qu’il émet de tels bruits.

Comment peut-on alors empêcher une personne de ronfler ? Il faut d’abord identifier la cause, il peut y en avoir plusieurs, dont notamment la position pour dormir. Certains facteurs peuvent augmenter cette respiration sonore comme l’embonpoint, le tabac, l’alcool et la congestion nasale, pour ne nommer que ceux-ci.

Si le ronflement ne découle pas de l’apnée du sommeil, certains changements apportés à vos habitudes peuvent y mettre un terme. D’ailleurs, avec les conseils proposés ci-après, vous pourriez cesser de ronfler et permettre à votre partenaire de mieux dormir. image : source : makeupandbeauty

1. Perte de poids :

Si vous faites de l’embonpoint, il est fort possible que vous ronfliez. D’ailleurs, le surplus de poids serait la principale cause des ronflements. Ceci s’explique par le fait que la graisse accumulée dans le cou exerce une pression sur les voies respiratoires qui finissent par rétrécir.

Il serait donc avantageux de suivre un régime et de faire de l’exercice afin de perdre du poids. D’autant plus que l’embonpoint pourrait vous causer une foule de problèmes de santé et vous amenez à faire de l’apnée du sommeil.

2. Position :

Quelle est votre position favorite pour dormir ? Vous couchez-vous sur le dos dès que vous vous allongez dans votre lit ? Même si vous vous sentez mieux dans cette position, c’est de loin la pire pour ronfler.

Il vous faudra peut-être un certain temps avant de vous y habituer, mais en changeant de position, et en dormant sur le côté, vous mettrez fin aux ronflements et vous respirerez mieux.

3. Tabac :

Si vous êtes fumeur, sachez que le tabac peut être l’une des causes de vos ronflements. En effet, la cigarette diminue l’oxygène dans le corps et votre organisme s’en trouve privé.

En cessant de fumer, vous y trouverez plus d’un avantage. Non seulement ne ronflerez-vous plus, mais vous vous sentirez en meilleure forme et vous réduirez considérablement le risque de graves maladies, dont notamment le cancer du poumon.

4. Alcool :

Vous avez sûrement déjà constaté qu’une personne qui avait bu de l’alcool ronflait énormément dès qu’elle se couchait. L’alcool a pour effet de détendre les muscles de la gorge et d’étirer les organes de la bouche, obstruant ainsi les voies respiratoires.

Il n’y a certes pas de mal à consommer un verre à l’occasion. Mais si vous ne voulez pas ronfler, limitez vos consommations, et surtout, ne buvez pas le soir juste avant d’aller au lit.

5. Rhume :

Si vous avez attrapé un rhume, il est possible que ce dernier provoque des ronflements, car vous avez le nez complètement bouché. Rassurez-vous, c’est temporaire, et une fois votre rhume guéri, les ronflements cesseront.

Néanmoins, d’ici à ce que vous vous sentiez mieux, vous pouvez placer un humidificateur d’air dans votre chambre à coucher. Il vous aidera à mieux respirer, à débloquer vos voies nasales, et par conséquent, à moins ronfler.

6. Chant :

Ce qui suit va vous étonner, mais des études prouvent que le fait de chanter juste avant d’aller au lit peut donner des résultats pour arrêter de ronfler. Le chant agit effectivement sur le palais et la partie supérieure de la gorge.

Même si vous faussez ou chantez très mal, faites un petit exercice de chant pendant quelques minutes. Si vous suivez ce conseil, vous constaterez rapidement un changement, et ceux qui dorment près de vous en seront fort heureux.

7. Allergènes :

Les allergènes, voilà un autre facteur susceptible de provoquer des ronflements. Si vous souffrez d’allergies, il est possible que votre nez ne cesse de couler et pour cette raison, vous ronflez durant la nuit.

Dans le cas où les allergies seraient causées par la présence d’un chien ou d’un chat dans la maison, ne leur permettez pas dormir dans votre chambre. Pour toute autre allergie, prenez des antihistaminiques ou consultez votre médecin.

8. Bandelettes nasales :

Vous avez sûrement vu de la publicité concernant les bandelettes nasales dont on vante tant les mérites contre le ronflement. Ne dépensez pas inutilement de l’argent pour vous en procurer, car semblerait-il qu’elles ne soient guère efficaces contre le ronflement, et elles tiennent difficilement en place.

Néanmoins, si l’on vous offre des échantillons gratuits, n’hésitez pas à en faire l’essai. Qui sait, peut-être fonctionneront-elles mieux pour vous que pour les autres personnes qui les ont essayées.

9. Dilatateur nasal :

Contrairement aux bandes, les dilatateurs nasaux donneraient d’excellents résultats chez les personnes qui sont aux prises avec des ronflements, ainsi que chez celles qui souffrent de l’apnée du sommeil.

Seul petit hic, le prix de ces dilatateurs nasaux est très dispendieux. Cette solution serait donc à considérer si les trucs énumérés précédemment n’ont pas fonctionné, ou si vous êtes disposé à payer un tel prix.

10. Spécialiste du sommeil :

Dans l’éventualité où toutes les solutions proposées jusqu’à présent auraient échoué, il serait plus sage de consulter un spécialiste du sommeil. Il pourrait effectivement y avoir une  cause inconnue à vos ronflements.

Il vous fera passer des examens afin de déterminer ce qui occasionne précisément vos ronflements, et pourra ensuite vous prescrire un traitement adéquat. Parlez-en à votre médecin, lequel pourra vous référer à l’un de ces spécialistes.