Accueil Trucs et Astuces 16 choses à savoir quand on voyage en avion

16 choses à savoir quand on voyage en avion

1 Shares

Quand vous prenez l’avion, il y a une foule de choses que vous ignorez. Vous serez même d’ailleurs très surpris de les découvrir. Certaines concernent les règles d’éthique auxquelles doivent se conformer les membres de l’équipage et les pilotes, et d’autres revêtent plutôt la forme de conseils destinés aux passagers.

Après avoir lu ces secrets confiés par des pilotes professionnels au sujet de leur métier, et avoir pris connaissance des recommandations suggérées, vous verrez votre prochain vol en avion d’un tout autre œil.

Ainsi, la prochaine fois que vous aurez à voyager en avion, vous choisirez sûrement le meilleur siège, et vous vous habillerez autrement, tant pour les chaussures que les vêtements.

Vous comprendrez également pourquoi la température à l’intérieur de l’avion est froide, pourquoi les pilotes ne portent pas de barbe, et pourquoi le repas qui vous est servi a un goût quelque peu fade.

Voici donc 16 choses que devez savoir pour la prochaine où vous aurez à voyager à bord d’un avion.

1. Température à l’intérieur de l’avion : peu importe la destination vers laquelle vous vous dirigez, habillez-vous chaudement à chaque fois que vous devez prendre l’avion. Certes, il y a du chauffage dans l’appareil, mais la température est maintenue à un niveau assez bas.


Vous ne le saviez sans doute pas, mais la pression à l’intérieur d’un avion et la température sont directement connectées. Par conséquent, si la cabine devenait trop chaude, vous pourriez perdre connaissance. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

2. Les pilotes et la barbe : la plupart des compagnies aériennes interdisent à leurs pilotes de se laisser pousser la barbe. La raison n’est sûrement pas celle que vous croyez, et n’a absolument rien à voir avec l’apparence du pilote.


Dans l’éventualité où l’appareil rencontrerait des difficultés et qu’il y aurait urgence, le pilote doit pouvoir enfiler son masque à oxygène facilement. Sa barbe risquerait donc de lui nuire, tant pour mettre son masque que pour sa respiration.

Lire la suite (suivant)

3. Choix des chaussures : si vous vous envolez vers le sud, vous aurez sans doute envie de porter des chaussures légères, n’est-ce pas ? Ce n’est pas du tout le meilleur choix, sachez-le, et vous pourriez même regretter votre décision.


En effet, vous devriez plutôt privilégier des chaussures fermes. En cas d’urgence, ce type de chaussures vous permettra de vous déplacer plus facilement et plus rapidement, et même de courir s’il le faut. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

4. Vols en ligne droite : quand vous optez pour un vol direct, cela ne signifie aucunement que le vol se fera en ligne droite. La trajectoire que suivra l’appareil est plutôt courbée, et cela s’explique par deux raisons bien précises.


Dans un premier temps, la Terre est ronde, alors un avion ne vole jamais en ligne droite. Deuxièmement, il faut savoir que les plans de vol sont toujours établis dans le but de pouvoir atterrir à un aéroport en cas d’urgence.

Lire la suite (suivant)

5. Atterrissage d’urgence : sans pour autant vous inquiéter et semer la panique, vous devez néanmoins savoir qu’un atterrissage d’urgence ne se déroule pas du tout comme dans les scénarios que vous avez sans doute vus dans quelques films.

L’avion ne s’écrase pas forcément, mais l’atterrissage se fait rarement dans des conditions favorables. Si cela devait vous arriver au cours d’un vol, essayez de rester calme, écoutez et suivez à la lettre les directives que les agents de bord vous donneront.

Lire la suite (suivant)

6. Échanges entre pilotes et tour de contrôle : bien cela n’aura impact sur votre vol, mais il est intéressant de savoir que les échanges entre les pilotes et la tour de contrôle ne sont pas toujours formels. Il est vrai que dans la majeure partie du temps, des directives sont données au pilote et au copilote.


Toutefois, il peut arriver lors d’événements spéciaux que les contrôleurs aériens échangent brièvement sur d’autres sujets. Ils peuvent effectivement féliciter une équipe de soccer qui a remporté un championnat, ou souhaiter une bonne retraite au commandant dont c’est le dernier vol. image :dimokratiki.gr

Lire la suite (suivant)

7. Les pilotes et la salle de bain : désormais, quand un pilote ou un copilote doit aller à la salle de bain, un agent de bord doit prendre sa place dans le cockpit. Cette règle a été instaurée suite à l’écrasement d’un appareil de la Germanwings qui avait coûté la vie à plus d’une centaine de personnes.


Profitant de l’absence du pilote qui s’était rendu aux toilettes, le copilote s’était enfermé dans le cockpit. Il avait alors pris les commandes et avait délibérément fait crasher l’avion. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

8. Les agents de bord et les retards de vols : quand un vol est en retard, cela vous irrite sans doute, et vous rend sûrement impatient. Ne vous en prenez surtout pas aux agents de bord, car ils ne sont aucunement responsables des retards.


Cette situation ne leur plaît pas plus qu’à vous, bien au contraire, et ils sont même perdants. Le temps qu’ils passent à attendre que l’avion décolle ne leur est malheureusement pas payé. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

9. Vêtements confortables : mieux vaut prévenir que guérir, dit-on, et cela s’applique également lorsque vous prenez l’avion. Premièrement, si voyagez durant un vol de nuit, évitez de prendre du café, lequel pourrait vous tenir éveillé.


Ensuite, veillez à ne porter que des vêtements confortables et souples. La faible pression atmosphérique due à l’altitude et l’immobilité pourraient vous exposer à un certain risque de thrombose, ce que pourrait prévenir le port de vêtements confortables. image : brightside

Lire la suite (suivant)

10. Goût des aliments : si le repas qui vous est servi lors d’un vol vous semble fade, ne vous surprenez pas. Ne croyez pas non plus que les plats préparés sont de mauvaise qualité, il n’en est rien. Or, s’il est vrai que les menus sont plutôt de style bistro, cela n’a rien à voir avec la qualité des aliments.


Quand on est en hauteur, le goût des aliments est moins prononcé. Il faut effectivement savoir que l’altitude a un effet sur le sens du goût. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

11. La meilleure place dans l’avion : si vous avez la possibilité de choisir une place dans l’avion, demandez à ce que vous soyez assis près de l’aile de l’appareil. Ce choix vous permettra de bénéficier d’un vol plus calme.


Par contre, si vous prenez place dans l’un des sièges situés à l’arrière de l’appareil, vous ressentirez plus les turbulences, alors qu’à côté des ailes, vous les percevrez moins.

Lire la suite (suivant)

12. Communications entre les pilotes et les agents de bord : contrairement à ce que l’on pourrait croire, les agents de bord ne se rendent pas dans la cabine de pilotage pour signaler un problème. Une porte anti-balles sépare effectivement la cabine et le reste de l’avion.


Les communications entre les membres de l’équipage et le pilote ou le copilote se font par un téléphone à bord de l’appareil. Dans le jour, c’est à toutes les 40 minutes qu’ils appellent le pilote, et la nuit, c’est à toutes les 20 minutes. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

13. Atterrissage turbulent : avez-vous déjà connu un atterrissage turbulent ? Ce n’est pas très agréable, n’est-ce pas ? Néanmoins, sachez que ce n’était sûrement pas volontaire, et aucunement dû à une mauvaise manœuvre du pilote.


Dans certaines circonstances, le pilote n’a d’autre choix que de procéder à un tel atterrissage. Il peut agir ainsi pour plusieurs raisons, dont notamment pour éviter un aquaplanage des roues. image : pinterest

Lire la suite (suivant)

14. Code pour un avion détourné : ce n’est pas souhaitable, mais il peut arriver qu’un avion soit détourné, ce qui se produit toutefois que très rarement, et fort heureusement d’ailleurs. En pareil cas, le pilote ne signalera la situation par radio à la tour de contrôle.


En cas d’un problème majeur à l’intérieur de l’avion, le pilote utilisera plutôt un code. Vous ne le verrez sans doute pas, mais il laissera les ailes en air pour que l’aéroport puisse savoir qu’il y a quelque chose d’anormal dans l’avion. image : flick

Lire la suite (suivant)

15. Lumières durant un atterrissage de nuit : avez-vous déjà remarqué lors d’un atterrissage durant la nuit que les lumières à l’intérieur de l’avion étaient fermées ? Il existe une raison bien particulière pour expliquer cela.


S’il devait y avoir une urgence, ce que l’on ne souhaite à personne, les yeux des passagers seraient déjà habitués à l’obscurité. Tandis qu’avec les lumières allumées, il leur faudrait quelques minutes pour se repérer.

Lire la suite (suivant)

16. Masques d’oxygène : la dernière chose que nous vous faisons part n’a aucunement pour but de vous faire paniquer, ni de susciter l’angoisse en vous. Nous vous la transmettons seulement à titre informatif.


Les masques d’oxygène qui sont présents dans chaque avion, et qui tombent automatiquement de leurs compartiments au-dessus des sièges ne contiennent que 15 minutes d’oxygène. source & image : flickrbrightside