Accueil Jardin La tour à pommes de terre, le secret pour une récolte abondante!

La tour à pommes de terre, le secret pour une récolte abondante!

4K Shares

Des pommes de terre, nous en consommons tous, et de façon régulière. Puisqu’elles constituent le plat d’accompagnement de base idéal, elles sont pratiquement servies avec tous les repas principaux.

On les utilise également pour concocter des salades, des gratins, des purées et des potages. On peut aussi s’en servir pour la raclette ou en faire des pommes de terre frites. Bref, peu importe l’utilisation que nous en faisons, il faut les acheter.

À moins d’avoir un grand jardin, les cultiver n’est pas vraiment envisageable. Du moins, c’est ce que l’on a toujours pensé jusqu’à ce jour. Or, avec la technique de la tour à pommes de terre, quiconque le désire pourra en faire la culture.

Sur un balcon, sur une terrasse ou même dans un espace très restreint, la tour à pommes de terre peut être érigée n’importe où, ou presque, et avec peu de matériaux et de connaissances.

Quant à la récolte, elle sera abondante, et pourra atteindre jusqu’à 100 kilos de pommes de terre par mètre carré. image: Pinterest

1. La technique : 

La technique de la tour à pommes de terre est fort simple, et se fait sans produit chimique. Il s’agit en quelque sorte d’un jardin à la verticale dans lequel les tubercules pousseront, couche après couche.

N’importe qui peut se lancer dans ce projet, d’autant plus qu’il ne coûte pratiquement rien. La tour s’érige par elle-même ou presque, et sans que vous n’ayez à bécher, à désherber ou à passer de longues heures à vous éreinter dans le jardin. image: pinterest

Lire la suite (suivant)

2. L’espace : 

Que vous habitiez en ville ou à la campagne, l’espace ne joue aucunement un rôle essentiel. Vous pourrez donc ériger une ou deux tours à pommes de terre sur votre balcon ou sur votre terrasse.

Ce sont des pommes de terre 100 % bios que vous récolterez en quantité généreuse à la maison. Vous n’aurez donc plus à dépenser pour en acheter chaque semaine. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

3. La croissance des tiges: 

À partir du moment où vous plantez votre première couche de pommes de terre, un phénomène particulier démarre: la germination des plants. Vous verrez des tiges sortir du terreau  et vous devrez les laisser pousser jusqu’à 10 ou 15 cm. Dès qu’elles atteignent cette hauteur, ajoutez une autre couche de terre ou de compost en prenant soin de laisser l’extrémité des tiges hors du sol.

Les tiges qui sont désormais enfouies sous la terre produiront de nouveaux tubercules qui deviendront des tiges que vous devrez ensevelir au fur et à mesure de leur croissance, tel que décrit ci-haut. Cette technique particulière qui consiste à ajouter de la terre au fur et à mesure de la croissance des tiges s’appelle le buttage et vous en apprendrez davantage à la page suivante. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

4. Le buttage : 

La technique de la tour à pommes de terre ne diffère guère de la culture traditionnelle. En fait, sa seule particularité réside dans le buttage qui se doit se faire à plusieurs reprises. Il faut donc ajouter régulièrement de la terre à la base de la tour.

À chaque buttage, la surface de pousse augmentera de quelques centimètres, jusqu’à ce que la tour atteigne en quelques semaines seulement sa taille maximale, soit de 1 à 1,5 mètre, et peut-être même plus. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

5. Le rendement : 

Avantageuse à bien des niveaux, la tour à pommes de terre s’adresse tant aux jardiniers débutants qu’aux plus expérimentés. En effet, aucune connaissance particulière ni expérience en jardinage ne sont requises.

Avec une tour à pommes de terre, le rendement dépassera largement vos attentes. La récolte pourrait effectivement atteindre jusqu’à 100 kilos de pommes de terre au mètre carré. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

6. La plantation et la récolte : 

La meilleure période pour la plantation diffère selon les régions. Dans le sud, elle s’étale de la mi-mars jusqu’à la mi-mai. Par contre, dans les régions les plus froides, il faut attendre au mois d’avril pour procéder à la plantation.

Quant à la récolte, elle se fera lorsque les plantes vont commencer à faner. Vers de la fin de l’été ou au début de l’automne, on pourra donc commencer à recueillir les pommes de terre. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

7. Les vieux pneus : 

Pour construire votre tour à pommes de terre, vous pouvez utiliser différents matériaux. Par exemple, si vous avez de vieux pneus de voiture, sachez qu’ils peuvent parfaitement convenir.

Commencez par disposer les plants de manière uniforme.

Puis, recouvrez de terre. Au fur et à mesure de la pousse, ajouter un pneu et du terreau. Étant noirs, ils emmagasineront mieux la chaleur et accéléreront la croissance des plants. De plus, les pneus présentent un autre avantage: leur perméabilité. Grâce à celle-ci,  l’humidité de la terre se conserva mieux. images: PinterestPinterestPinterest

8. Les planches : 

Avec quelques bouts de planches, vous pouvez également ériger une tour à pommes de terre. Toutefois, il faudra éviter les planches traitées, peintes et celles sur lesquelles une lasure aura été appliquée.

Si vous optez pour cette solution, vous devrez d’abord fabriquer un cadre mesurant 80 x 80 cm. Puis, à chaque buttage, il faudra ajouter un étage d’environ 10 ou 15 cm à la largeur de vos planches. image: Pinterest

9. Le grillage : 

Le grillage peut aussi servir à bâtir une tour à pommes de terre. Par contre, il comporte un inconvénient majeur, en ce sens qu’il laissera passer un peu de terre. Cette option n’est donc pas recommandée pour les balcons.

Pour réaliser une tour à pommes de terre de 1 mètre de diamètre, il vous faudra 3 mètres de grillage. Vous n’aurez qu’à accrocher le grillage sur lui-même, de façon à obtenir une forme de tube. image: Pinterest

10. Le cabas, le sac de terreau et autres sacs : 

Si vous êtes en quête d’une solution facile et simple, le cabas s’avérera la meilleure méthode pour votre tour à pommes de terre. Quand le sac sera plein, vous découperez le fond du sac suivant, et vous l’enfilerez par-dessus l’autre.

Un vieux sac de terreau, un sac à gravas, un sac en toile de jute ou un sac spécifiquement conçu pour la jardinerie peuvent aussi faire l’affaire, à condition cependant que le sac soit percé au fond. images: PinterestPinterest

11. La germination des plants : 

Si vous désirez obtenir une bonne récolte, vous auriez tout avantage à choisir des variétés qui procurent un bon rendement. La terre doit être riche et ne contenir que très peu de calcaire, tel un terreau de plantation ou du compost.

Pour accélérer la récolte de quelques semaines, il est également possible de faire pré-germer les plants. Vous devrez alors les mettre un par un dans des boîtes à œufs, et les placer dans un endroit ensoleillé. image: Pinterest

12. La culture en couches successives : 

Dès que les plants germeront, il faudra les mettre à la verticale dans le terreau, pour ensuite les recouvrir avec une autre couche de terreau. Par la suite, veillez à ce la terre soit toujours légèrement humide.

Arrosez régulièrement, sans toutefois inonder la terre. Quand les tiges auront atteint 20 cm, il faudra alors procéder au buttage, en relevant le bord du sac, et en y ajoutant 15 cm de terreau. Répétez dès que la hauteur des tiges le permettra, et poursuivez ainsi jusqu’à ce qu’elles atteignent le bord du premier sac. image: Pinterest

source: wedemain