Accueil Jardin 6 étapes faciles pour faire pousser plus de 40 kg de pommes...

6 étapes faciles pour faire pousser plus de 40 kg de pommes de terre dans un tonneau !

Des pommes de terre, vous en consommez sûrement une très grande quantité au cours d’une seule année. Elles sont effectivement servies avec la plupart des plats que vous cuisinez et parfois, vous les apprêtez sans doute pour en faire des salades ou des frites.

Comme la très grande majorité des gens, vous achetez sûrement vos pommes de terre dans les épiceries, dans les marchés publics ou auprès de ceux qui les cultivent. Puisque vous n’avez pas de jardin, vous n’envisagez pas d’autres avenues.

Pourtant, il en existe une, et grâce à celle-ci, vous réaliserez des économies. En effet, il est possible de cultiver des pommes de terre à la maison, et ce, sans même posséder un jardin!

Tout ce qu’il vous faut c’est un grand récipient, tel un tonneau par exemple ou tout autre contenant pouvant contenir un volume de 200 litres.

Nous avons piqué votre curiosité, n’est-ce pas ? Poursuivez votre lecture, et apprenez en 6 étapes faciles l’art de faire pousser plus de 40 kg de pommes de terre dans un tonneau! image: Pinterest

1. Matériel et accessoires requis :


Avant de vous lancer dans ce projet grâce auquel vous pourrez faire pousser plus de 40 kg de pommes de terre, prenez note des accessoires dont vous aurez besoin. Bien entendu, il vous faudra un très grand récipient.

Prévoyez également ceci:

  • eau de javel pour nettoyer votre récipient ou une solution naturelle telle que le vinaigre, le bicarbonate de soude ou l’eau oxygénée;
  • boîte d’œufs ou sac en papier pour la germination;
  • mélange de terreau et compost (ou de fumier). images: PinterestPinterest

Lire la suite (suivant)

2. Le choix d’un récipient :


Tel que mentionné précédemment, un grand contenant sera nécessaire. Vous pouvez opter pour une poubelle pouvant contenir au moins 200 litres, un tonneau ou un demi-tonneau, tel qu’illustrés sur la photo.

Si vous possédez un autre genre de contenant, il peut aussi être utilisé, mais à deux conditions: il doit pouvoir contenir un volume de 200 litres et il doit avoir des trous. Si tel n’était pas le cas, vous pourrez toujours en percer. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

3. La préparation du récipient :


Lorsque votre récipient est choisi, vous devez le nettoyer à fond avec une solution à base d’eau javellisante, ceci afin de faire disparaître toutes les saletés et les micro-organismes qui pourraient y croître. Si vous ne désirez pas utiliser l’eau de javel, rien ne vous y oblige. Vous pouvez nettoyer votre contenant à l’aide d’une solution naturelle telle que le vinaigre, le bicarbonate de soude ou l’eau oxygénée.

Pour que la récolte soit généreuse et les pommes de terre saines, vous devez percer des trous sur les côtés inférieurs et dans le fond du récipient afin de permettre un drainage optimal. Sinon, vous pouvez aussi couper le bas du contenant et le déposer sur le sol du jardin ou une autre surface bien drainée. Par ailleurs, sachez que les paniers de lavage peuvent convenir à merveille pour la culture des pommes de terre. images: PinterestPinterest

Lire la suite (suivant)

4. La germination des pommes de terre :


Si vous désirez accélérer le processus de germination, il vous faudra des plants pré-germés que vous pouvez acheter, selon la variété désirée. Sinon, vous pouvez démarrer vous-même la germination en mettant les plants dans une boîte d’œufs.

Dans ce cas, vous devez placez les plants dans votre boîte d’œufs de façon à ce que le côté ayant plus de bourgeons soit tourné vers le haut. Ensuite, vous conservez la boîte d’œufs dans un endroit lumineux et tempéré. Il existe également une autre alternative, laquelle consiste à mettre les tubercules dans un sac de papier que vous garderez ouvert. image: Pinterest

Lire la suite (suivant)

5. Plantation :


Lorsque les plants auront germé, vous pourrez les planter. Pour ce faire, remplissez d’abord le fond du récipient avec 15 cm d’un mélange à terreau pour plantation et de compost ou de fumier.

Ensuite, plantez vos pommes de terre germées, tubercules vers le haut, en les espaçant bien. Puis, recouvrez vos plants avec une autre couche de 15 cm du mélange de terreau et de compost, en veillant toutefois à ce la terre ne soit pas trop tassée. Finalement, vous arrosez. Par la suite, n’oubliez pas de maintenir la terre humide en permanence. image: pinterest 

6. L’ajout de terre, une étape cruciale: 


Au cours du processus, il vous faudra ajouter d’autres couches de terre régulièrement. Il s’agit d’une étape cruciale pour le développement des plants qu’il ne faut pas négliger. Toutefois, avant d’ajouter votre mélange de terreau et compost, il faudra patienter jusqu’à ce que les tiges des plants des pommes de terre atteignent 15 à 20 cm de hauteur.

Le moment venu, la couche du mélange de terreau et de compost devra couvrir le ¾ des tiges, et le feuillage devra rester visible. Cette étape sera à répéter dès que les tiges auront atteint à nouveau 15 cm de hauteur. Entretemps, rappelez-vous d’arroser vos plants régulièrement pour maintenir le terreau humide. images: Pinterest

7. La récolte des pommes de terre :


À partir du moment où le feuillage des plants de pommes de terre commence à jaunir, soit environ après 10 semaines, vous pourrez enfin procéder à la récolte. Pour ce faire, utilisez vos mains afin de creuser délicatement la terre.

Prenez ensuite quelques pommes de terre dans la couche inférieure, et vérifiez si elles sont bien mûres. En pareil cas, étalez une bâche, videz le tonneau, et ramassez toutes les pommes de terre. images: PinterestPinterest – source: commenteconomiser