Accueil Santé Voici comment survivre à une crise cardiaque si vous êtes seul

Voici comment survivre à une crise cardiaque si vous êtes seul

1K Shares

Nul ne souhaite subir un infarctus, mais cela peut arriver à tout le monde, et se produire à tout moment. Quand les secours sont appelés rapidement, et qu’un traitement est administré, les chances de survie augmentent considérablement.

Avec des personnes autour de nous, quelqu’un s’empressera de composer le numéro d’urgence, et avec l’aide de la répartitrice, des conseils et recommandations seront donnés. En public, il y aura assurément une personne qui saura réagir, et si besoin est, pratiquera les manœuvres.

Malheureusement, si l’on est seul lors de l’infarctus, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. En pareil cas, nos chances de survie dépendent uniquement de nous. Comme nous ne disposons que de quelques secondes seulement, il faut savoir poser les bons gestes.

Quiconque lit cet article devrait prendre quelques minutes pour le parcourir en entier. Les principaux symptômes, les facteurs de risque et les bons gestes à poser y seront décrits. Si ces conseils ne vous servent pas un jour, ils pourraient néanmoins vous permettre de sauver la vie d’un proche ou d’un inconnu dans la rue.

1. L’infarctus en détails : la crise cardiaque, aussi connue sous le nom d’infarctus, survient lorsqu’il y a un blocage de la circulation sanguine au niveau de l’artère coronaire. Il se forme alors un caillot sanguin, qui peut détruire le muscle cardiaque ou l’endommager partiellement.

Il y a aussi ce que l’on appelle l’infarctus du myocarde. En pareil cas, la personne peut décéder si elle ne reçoit immédiatement un traitement. Il se produit quand les symptômes sont ignorés, ce qui retarde le traitement.

Lire la suite (suivant)

2. Facteurs de risque d’un infarctus : certaines personnes sont plus à risque de subir un infarctus, et parmi les principaux facteurs, il y a d’abord l’âge. L’usage du tabac et des drogues peuvent également contribuer à provoquer une crise cardiaque.

Un taux élevé de cholestérol, le diabète, et l’obésité augmentent les risques d’un infarctus. Le stress joue aussi un rôle important dans la crise cardiaque, car il a pour effet d’augmenter la tension artérielle.

Lire la suite (suivant)

3. Les principaux symptômes : les symptômes d’un infarctus peuvent différer d’une personne à l’autre. Néanmoins, parmi les plus courants, on y retrouve la douleur au niveau de la poitrine, qui peut s’étendre jusqu’à dans le bras et l’épaule gauches.

L’essoufflement, la transpiration, les nausées, les vomissements, l’impression de faire une indigestion, et l’évanouissement figurent également parmi les principaux symptômes.

Lire la suite (suivant)

4. Symptômes chez les femmes : bien que les symptômes décrits précédemment puissent être ressentis chez toutes les personnes, les femmes peuvent en présenter d’autres. Il faut y prêter attention, car ils sont souvent confondus avec d’autres malaises.

Des signes tels qu’une peau moite, des étourdissements, une fatigue soudaine et inhabituelle, ainsi que des brûlures d’estomac peuvent résulter d’une crise cardiaque chez la femme.

Lire la suite (suivant)

5. Temps de réaction : si vous êtes seul, et avez ressenti l’un ou plusieurs des symptômes cités antérieurement, vous ne disposez que de très peu de temps pour réagir. En fait, vous n’avez que 10 petites secondes pour poser le bon geste.

Alors si votre cœur se met à battre de façon rapide et irrégulière, et que vous vous sentez mal, appelez immédiatement les secours. Même si vos symptômes vous semblent passagers ou minimes, ne tardez surtout pas.

Lire la suite (suivant)

6. Gestes à poser : si vous êtes victime d’un infarctus, vous risquez fort de vous évanouir. Pour éviter la perte de conscience, prenez d’abord une grande inspiration, et toussez profondément de façon continue.

D’ici à ce que les secours arrivent, répétez ces deux gestes à toutes les deux secondes. En inspirant profondément et en toussant, l’oxygène circulera dans vos poumons, ce qui empêchera la circulation sanguine de s’arrêter.

7. Voici d’autres explications en vidéo :