Accueil Santé Les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants seraient moins à risque de souffrir...

Les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants seraient moins à risque de souffrir de démence et d’Alzheimer

0 Shares

Les grands-parents nouent des liens très particuliers avec leurs petits-enfants. C’est qui explique sans doute la raison pour laquelle ils aiment bien se faire garder par leur mamie et leur papi à l’occasion ou plus fréquemment.

Néanmoins, ce ne sont pas tous les grands-parents qui acceptent de jouer à la nounou. Certains estiment qu’ils ont élevé leurs propres enfants, et qu’à l’âge de la retraite, ils préfèrent profiter pleinement de leurs temps libres. D’autres, en raison de leur santé précaire, doivent s’en abstenir.

Or, les grands-parents qui se sentent capables de garder leurs petits-enfants, sans pour autant le faire à temps plein, y trouveraient plus d’un avantage. En effet, ils seraient moins à risque de souffrir de démence ou de la maladie d’Alzheimer.

Cela vaut toutefois à la condition que la garde des petits-enfants soit modérée, à raison d’une à deux journées par semaine. Dans le cas contraire, c’est-à-dire plusieurs jours d’affilée et de façon fréquente, cela aurait un impact négatif.

En poursuivant votre lecture, vous en apprendrez plus à ce sujet. image : pexel

1. Plus de 180 femmes australiennes ont participé à une étude, dont 120 étaient des grands-mères. Les tests cognitifs étaient meilleurs chez celles qui gardaient leurs petits-enfants.

Lire la suite (suivant)

2. Cette étude a prouvé qu’en gardant les petits-enfants une fois par semaine, le cerveau des grands-parents vieillissait moins rapidement, ralentissant le déclin des fonctions cognitives.

Lire la suite (suivant)

3. Par contre, pour les grands-mères qui gardaient leurs petits-enfants au moins 5 jours par semaine, les résultats avaient chuté. Surchargées, elles ont démontré des signes de stress.

Lire la suite (suivant)

4. D’autres études prouvent qu’une vie sociale active se répercute positivement sur la santé des personnes âgées. Ainsi, celles qui gardent leurs petits-enfants restent en santé plus longtemps.

Lire la suite (suivant)

5. Pour retarder l’apparition des troubles cognitifs, les experts en gériatrie et en psychologie des aînés suggèrent aux grands-parents de s’impliquer et de participer à des activités stimulantes.

Lire la suite (suivant)

6. Connaissant la vivacité d’esprit des petits-enfants, les grands-parents qui les gardent demeurent plus alertes. Cela est valable à condition qu’il n’y ait pas d’abus.

Lire la suite (suivant)

7. Mais là n’est pas la seule raison pour inciter les grands-parents à prendre soin de leurs petits-enfants. En effets, les uns ont tout autant à apprendre des autres.

Lire la suite (suivant)

8. De plus, quand les grands-parents s’occupent de leurs petits-enfants, ils se sentent utiles. Cela leur permet aussi de nouer des liens et d’apprendre une foule de choses.

source : simplemost