Accueil Santé C’est prouvé : plus vous câlinez vos enfants et plus leurs cerveaux...

C’est prouvé : plus vous câlinez vos enfants et plus leurs cerveaux se développent

0 Shares

En tant que parents, vous témoignez sans doute beaucoup d’affection envers vos enfants. Vous les embrassez, les câlinez, leur faites des accolades… Ne perdez surtout pas ces bonnes habitudes, car les liens affectifs que vous tissez avec vos enfants sont très importants pour leur vie future.

Or, selon de nouvelles études, vous auriez même tout avantage à câliner votre bébé dès les premiers mois de la grossesse. En effet, ces marques d’affection que vous témoignez à votre fœtus auraient un impact positif  à long terme sur le développement de son cerveau.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les bébés ressentent les câlins, et ces gestes affectueux se répercutent sur leur cerveau. D’ailleurs, et toujours selon ces mêmes études, les fœtus qui reçoivent des marques d’affection, de tendresse et de caresses avant leur naissance ont une meilleure réponse cérébrale.

Ainsi, l’affection physique lors du développement des bébés est essentielle. Pour en savoir plus à ce sujet, prenez quelques minutes pour lire le contenu de cet article.

1. Selon une étude réalisée auprès de 125 bébés, ceux qui étaient prématurés répondaient étonnamment moins à l’affection que ceux qui étaient nés à terme.

Lire la suite (suivant)

2. Cette même étude a également dévoilé que les bébés qui recevaient plus d’affection, tant du personnel de l’hôpital que des parents, avaient une meilleure réponse cérébrale.

Lire la suite (suivant)

3. Ainsi, l’affection et les câlins seraient des facteurs déclencheurs d’ocytocine, une hormone communément appelée molécule d’amour.

Lire la suite (suivant)

4. L’ocytocine se libère en quantité importante lors de l’accouchement, permettant par le fait même à l’utérus de se contracter.

image : santeplusmag

Lire la suite (suivant)

5. Cette hormone joue un rôle très important sur le développement et la croissance des enfants. Elle influence même leurs capacités à nouer des liens avec leurs proches.

Lire la suite (suivant)

6. Ainsi, l’amour transmis aux bébés revêt une très grande importance. En effet, ces liens affectifs que nous développons envers eux favorisent le développement de leur cerveau.

Lire la suite (suivant)

7. Un lien sain entre la mère et l’enfant stimulerait donc la libération de l’ocytocine par des gestes tels que le contact avec la peau, les câlins et l’allaitement.

image : santeplusmag

Lire la suite (suivant)

8. À l’inverse, un manque d’affection envers son enfant risque d’avoir un impact négatif sur sa confiance et sa capacité à établir des relations avec d’autres personnes.

Lire la suite (suivant)

9. Si la mère est stressée durant sa grossesse, l’enfant pourrait, à l’âge adulte, présenter certains déficits au niveau de son comportement.

Lire la suite (suivant)

10. Qu’en est-il maintenant après la naissance ? Si les liens maternels sont très forts en début de vie, le développement social et affectif n’en sera que favorisé.

image : santeplusmag

Lire la suite (suivant)

11. Par conséquent, en créant des liens avec votre enfant, même si ce n’est qu’une accolade ou un câlin, votre relation avec celui-ci n’en sera que plus saine.

Lire la suite (suivant)

12. N’hésitez surtout pas à embrasser vos enfants, et à leur démontrer votre amour et votre affection. Son taux d’ocytocine et le vôtre augmenteront, pour le bien-être de la famille.

sources & image : aufeminin.com – newsner.com – santeplusmag.com

Lire la suite (suivant)

13. Voici plus d’informations en vidéo :