Accueil Santé Selon une étude, avoir une soeur trop bavarde est un antidépresseur naturel

Selon une étude, avoir une soeur trop bavarde est un antidépresseur naturel

4K Shares

Vous vous plaignez souvent d’avoir une soeur qui bavarde comme une pie ? Ses propos incessants finissent par vous lasser et vous impatienter, à un point tel que vous cherchez par tous les moyens une façon polie de lui dire qu’elle se taise un peu ? Après avoir lu ce qui suit, vous vous raviserez assurément.

En effet, avoir une sœur qui jacasse sans cesse est probablement la meilleure chose qui vous soit arrivé. Vous l’ignoriez probablement jusqu’à ce jour, mais selon deux études menées l’une en Amérique par des chercheurs de l’Université Brigham Young (publiée dans le Journal of Family Psychology) et l’autre en Irlande du Nord par le professeur de psychologie Tony Cassidy (de l’Université d’Ulster), une sœur bavarde aurait le même effet qu’un antidépresseur, à la différence près qu’il est naturel.

Vous devez donc vous réjouir d’avoir une sœur qui parle tout le temps, car elle vous rendra plus heureuse que tous les autres membres de votre famille. Alors plutôt que de vous énerver quand elle jacasse et de souhaiter son silence, exprimez-lui votre gratitude, elle la mérite vraiment.

Vous en saurez plus à ce sujet en parcourant cet article jusqu’à la toute fin.

1. L’étude a été menée en Irlande du Nord auprès de 571 personnes de 17 à 25 ans. Elle portait sur la composition de leur famille et leur état émotionnel.

Lire la suite (suivant)

2. De cette étude, il est resssorti que les gens interrogés qui avaient une sœur étaient généralement plus heureux que ceux qui n’avaient pas.

Lire la suite (suivant)

3. Selon toute vraisemblance, les sœurs seraient celles qui inciteraient le plus à la communication, et ce, parmi tous les membres de la famille.

Lire la suite (suivant)

4. Comme l’expression des émotions est essentielle pour une bonne santé mentale, les femmes qui ont des sœurs bavardes sont plus indépendantes et accomplies.

5. Il en est ainsi pour les hommes d’ailleurs. En effet, ceux qui ont grandi avec une ou des sœurs communiquaient plus facilement avec les femmes.

6. Une autre étude américaine est venue confirmer ces résultats. Avoir une sœur serait donc bénéfique pour la santé mentale, et augmenterait également la confiance en soi.

7. Même une fois rendues à l’âge adulte, les sœurs jouent encore un rôle positif. Ce sont elles d’ailleurs qui maintiennent le contact familial.

8. Le fait d’avoir une sœur qui parle beaucoup fera de vous une meilleure personne, elle vous transmettra de bonnes valeurs, et aura un effet antidépresseur sur vous.

source : aufeminin