Accueil Santé Les enfants ne disent pas qu’ils sont angoissés, ils disent : «...

Les enfants ne disent pas qu’ils sont angoissés, ils disent : « j’ai mal au ventre »

13 Shares

Si vous avez des enfants, l’un d’entre eux s’est sûrement plaint d’un mal de ventre le jour même de son entrée à l’école. Cela lui est aussi peut-être arrivé avant un examen ou lors de tout autre événement majeur. La douleur qu’il a ressentie chaque fois est ce que l’on appelle une douleur abdominale fonctionnelle.

En d’autres termes, cela signifie que le système digestif de l’enfant fonctionne normalement, et que ces maux de ventre ne découlent pas d’une maladie quelconque ou d’une infection. Toutefois, il serait faux de croire que la douleur n’est pas réelle, mais son origine provient d’une autre cause.

En effet, lorsque votre enfant dit qu’il a mal au ventre, c’est plutôt l’anxiété qui se manifeste à travers des douleurs abdominales. Selon le docteur Eva Szigethy, ces malaises sont l’une des causes les plus fréquentes chez les enfants et les adolescents pour justifier leurs absences à l’école, et également l’une des principales raisons de consultation chez le pédiatre.

Pour en savoir plus à ce sujet, et bénéficier de conseils en tant que parents, lisez ce qui  suit :

1. L’estomac agit comme un second cerveau. Quand une personne est anxieuse, son système nerveux entérique réagit, et c’est ce qui provoque cette sensation de douleur abdominale.

Lire la suite (suivant)

2. Par ailleurs, une étude révèle que la moitié des personnes ayant souffert de douleurs abdominales dans leur enfance ont développé un trouble anxieux au cours de leur vie.

Lire la suite (suivant)

3. De plus, 40% des personnes interrogées ayant eu des douleurs abdominales dans leur enfance ont reconnu avoir souffert de dépression au cours de leur vie.

Lire la suite (suivant)

4. Que faire en tant que parent ? Quand votre enfant se plaint d’un mal de ventre, accordez-lui une attention particulière, et ne faites pas comme si ces douleurs n’étaient pas réelles.

5. Malgré les douleurs abdominales, il faut envoyer son enfant à l’école et l’encourager à poursuivre ses activités habituelles. C’est ce que recommandent les médecins.

6. Dans l’éventualité où votre pédiatre recommanderait de consulter un professionnel de la santé mentale, acceptez. Cela pourrait permettre à votre enfant de se sentir mieux.

7. Pour aider votre enfant à soulager son anxiété, permettez-lui de s’exprimer. Apprenez-lui également à prendre de longues respirations.

8. Veillez aussi à ce que votre enfant mange sainement, qu’il dorme suffisamment, qu’il pratique une activité régulière, et qu’il puisse se détendre.

9. Si les douleurs abdominales persistent ou s’intensifient, n’hésitez surtout pas à consulter un thérapeute. L’aide d’un professionnel lui sera bénéfique à court et à long terme.