Les enfants ne disent pas qu’ils sont angoissés, ils disent : « j’ai mal au ventre »