Accueil Maison 5 astuces qu’utilisaient nos grands-mères pour rafraîchir leur maison SANS Clim.

5 astuces qu’utilisaient nos grands-mères pour rafraîchir leur maison SANS Clim.

2 Shares

Les climatiseurs n’ont pas toujours existé, mais les grosses périodes de chaleur oui. Ces appareils ont effectivement été inventés dans les années 20, et ont fait leur apparition dans nos résidences seulement à la fin du 20e siècle. Par conséquent, nos ancêtres devaient trouver d’autres moyens pour rafraîchir leur maison.

Avez-vous une idée de la façon dont les gens qui vivaient à cette époque sans climatiseur faisaient pour avoir un peu d’air frais dans leur demeure ? Ils se débrouillaient avec les moyens qu’ils avaient. Au cours de cet article, nous allons justement vous dévoiler leurs astuces.

Vous ne pourrez sûrement pas les utiliser, du moins pour la plupart d’entre elles, car pour cela, vous devriez débâtir votre maison pour en construire une autre identique à celles de cette époque. Néanmoins, ces astuces sont vraiment intéressantes, et vous devriez prendre quelques minutes pour les découvrir.

Vous serez étonné de la débrouillardise dont faisaient preuve nos grands-mères pour garder leur maison bien fraîche. images : commenteconomiser

1. Nos ancêtres prenaient des bains froids, ceux-ci ayant pour effet de rafraîchir la température de la pièce, tout en conservant la fraîcheur de la maison (ils évitaient de chauffer l’eau du bain). De plus, ils conservaient leurs aliments avec de gros morceaux de glace, qui procuraient aussi de la fraîcheur dans la maison.

Lire la suite (suivant)

2. Nos grands-mères créaient des courants d’air en ouvrant les fenêtres du sous-sol et du dernier étage.  L’imposte, fenêtre au-dessus des portes, agissait comme un ventilateur.

Lire la suite (suivant)

3. Les fenêtres à guillotine étaient très en vogue, et on ouvrait la partie du haut durant le jour, et celle du bas la nuit. Des grands rideaux permettraient de lutter contre la chaleur.

Lire la suite (suivant)

4. Nos ancêtres avaient tous des vérandas avec un toit. Le rez-de-chaussée était donc protégé du soleil, et l’intérieur était rafraîchi par l’air qui entrait par les fenêtres.

5. Cette photo de 1865 nous dévoile des plafonds très hauts (3,7 m)  et des appuis de fenêtres profonds. Les murs étaient donc très épais, ce qui permettait de garder la maison fraîche (cette technique empêchait la chaleur d’entrer le jour, et dissipait celle-ci, lors de nuits plus fraîches).

source & images : commenteconomiser