Accueil Santé Selon une étude, le fait d’oublier serait un signe d’intelligence supérieure

Selon une étude, le fait d’oublier serait un signe d’intelligence supérieure

1 Shares

Nul ne peut se vanter de ne jamais oublier quelque chose, et cela nous arrive à tous. Parfois, nous devons fouillons dans notre mémoire pour nous rappeler le nom d’une personne, tandis qu’à d’autres occasions, nous ne trouvons plus nos clés, ou ce sont les dates qui ne nous reviennent pas.

Ces oublis nous font un peu paniquer, car nous nous demandons alors si nous ne commençons pas à souffrir de la maladie d’Alzheimer. Rassurez-vous, ce n’est pas le cas, à moins bien sûr que les pertes de mémoire soient de plus en plus fréquentes et surviennent à tout moment.

D’ailleurs, selon une étude menée par deux chercheurs de l’université de Toronto, Paul Frankland et Blake Richards, laquelle a été publiée dans la revue Neuron, le fait d’oublier serait même un signe d’intelligence.

Voici ce qu’a révélé cette étude :

1. Selon les chercheurs, les esprits qui parviennent à remplacer les vieux souvenirs par de nouveaux sont capables de s’adapter rapidement à de nouvelles situations.

Lire la suite (suivant)

2. Ceux qui cherchent sans cesse à se souvenir de tout prennent plus difficilement des décisions importantes. Cela prouve que le cerveau se concentre sur les choses importantes.

Le cerveau oublie pour nous rendre plus performant (donc plus intelligent).

Lire la suite (suivant)

3. Pour prendre de bonnes décisions, le cerveau doit oublier certains détails non essentiels. Il est donc inutile d’emmagasiner dans notre cerveau des informations non pertinentes.

Le cerveau d’une personne intelligente décide ce qui est futile, et les mets aux oubliettes, puis fait de la place pour ce qui est important à retenir.

Lire la suite (suivant)

4. De plus, en stockant certaines informations dans notre téléphone portable ou un cahier, notre cerveau peu se libérer, et ainsi se concentrer sur les souvenirs important.

Oublier ou ne pas encombrer notre cerveau avec des informations non importantes, ça nous rend plus intelligents, car cet espace nous permet d’optimiser notre cerveau pour la prise de décision en ne tenant compte que des informations pertinentes (donc ceux stockées dans notre cerveau). En plus, d’éviter de surcharger notre cerveau. source : cell.com – eddenya.com – sympatico.ca – santemagazine.fr