Accueil Santé 5 bonnes raisons d’avoir un chat lorsqu’on a un enfant

5 bonnes raisons d’avoir un chat lorsqu’on a un enfant

0 Shares

Votre enfant réclame-t-il sans cesse un chat ? Si tel est le cas, sachez que cette demande est très fréquente de la part des tout-petits. Toutefois, en tant que parents, vous vous hésitez peut-être, et vous vous questionnez sûrement à savoir s’il serait sage et raisonnable d’offrir un minet à votre bambin.

La cohabitation entre un chat et un enfant est-elle vraiment possible ? Est-ce qu’ils vont bien s’entendre ? À ces deux questions et à toutes celles que vous vous posez, nous avons des réponses, et toutes sont positives. Il va de soi cependant que, pour ne courir aucun risque de blessure, l’animal devra être dégriffé.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, la suite de cet article devrait suffire amplement à vous rassurer. En effet, vous y trouverez 5 bonnes raisons d’avoir un chat quand on a un enfant. Sa présence lui procurera de nombreux bienfaits, et non seulement pour votre fillette ou votre garçon, mais aussi pour vous.

Voici ces 5 bonnes raisons d’avoir un chat lorsqu’on a un enfant :

1. Les chats adorent jouer et les enfants aussi. Ils pourront donc passer des heures à se divertir à des jeux cache-cache, de balles ou autres.

Lire la suite (suivant)

2. Le chat possède une très bonne capacité d’écoute pratiquement sans limite. Il prêtera une oreille attentive à votre enfant, et il pourra lui confier tous ses secrets.

Lire la suite (suivant)

3. Vous ne le saviez probablement pas, mais les ronronnements d’un chat réduisent la tension artérielle et le rythme cardiaque. Avec ses ronrons, un chat apaisera votre enfant.

Lire la suite (suivant)

4. Les chats renforcent le système immunitaire. Il a été prouvé que les enfants grandissant avec un chat étaient moins susceptibles de développer de l’asthme ou des allergies.

5. Quand on a un chat, il faut s’en occuper. Votre enfant devra donc nettoyer sa litière, lui donner à manger et à boire, ce qui encouragera son apprentissage des responsabilités.

source : maviedechatfemmeactuelle