Accueil Trucs et Astuces L’Afrique a perdu la moitié de ses lions en l’espace de 25...

L’Afrique a perdu la moitié de ses lions en l’espace de 25 ans

1 Shares

Quand on pense aux animaux qui peuplent l’Afrique, le lion nous vient immédiatement en tête, et ce n’est pas sans raison. En effet, il est considéré comme le roi des animaux, et il doit ce titre à sa crinière touffue qui fait environ 16cm, et qui couvre sa tête, telle une couronne.

Malheureusement, l’Afrique a perdu la moitié de ses lions au cours des 25 dernières années, si rien n’est fait, la situation ne fera qu’empirer, et cette espèce pourrait fort bien disparaître. D’ailleurs, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a classé le lion comme étant une espèce susceptible d’extinction.

Sur le territoire de l’Afrique, on a recensé moins de 25 000 lions seulement, ce qui est alarmant. Cette disparation s’explique entre autres par la perte de leur habitat naturel, et la diminution des proies et de la chasse intensive qui vise à protéger le bétail des habitants.

Le temps est donc venu d’envisager certaines solutions.

1. L’une des pistes envisagées est de faire participer la population locale, afin d’encourager une cohabitation saine entre les hommes et les lions.

Lire la suite (suivant)

2. Comme les lions n’ont plus de gibier à chasser pour se nourrir, ils s’attaquent aux bétails des habitants. Les éleveurs locaux ont donc un certain rôle à jouer.

Lire la suite (suivant)

3. Pour les sensibiliser, on songe à offrir une récompense à ceux qui vivent près des lions. En participant activement, ils pourraient bénéficier de certains avantages.

Lire la suite (suivant)

4. À l’heure actuelle, certains programmes de conservation récompensent les communautés locales en les indemnisant financièrement pour leurs bêtes attaquées par des lions.

5. On espère ainsi qu’ils renonceront au braconnage, et que leur mentalité changera à l’égard des lions. Une cohabitation s’avérerait davantage bénéfique que risquée.

6. Toutefois, ces programmes de récompense ne sont pas gratuits. Comme le financement se fait attendre, il est plus difficile d’appliquer cette stratégie à une plus grande échelle.

7. Si rien n’est mis en place, les lions d’Afrique risquent fort de disparaître progressivement.

On doit donc débloquer des fonds le plus rapidement possible.

Pour UN lion vivant dans la nature, on comptabilise 14 éléphants d’Afrique et 15 gorilles des plaines de l’Ouest. Le lion d’Afrique disparaît peu à peu, et il est imminent de minimiser les pertes afin de le garder dans le paysage. source : nationalgeographic