Accueil Maison Il transforme les chambres d’une maison de retraite en petites maisons de...

Il transforme les chambres d’une maison de retraite en petites maisons de quartier… il fallait y penser !

4 Shares

Chez les personnes atteintes d’Alzheimer, la confusion est fréquente et fait partie du quotidien. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les patients n’ont d’autre choix que d’être placés dans une maison de retraite, d’où ils ne peuvent en sortir, le risque de se perdre étant beaucoup trop élevé.

John Makesh, le directeur d’une maison pour personnes souffrant d’Alzheimer, le Centre Lantern, situé à Madison dans l’Ohio aux États-Unis, a décidé de rendre la vie de ses patients plus agréable. Il a transformé les chambres de ses pensionnaires en de petites maisons de quartier.

Cette idée géniale lui est venue en constatant jour après jour le comportement des patients. Certains voulaient quitter la maison de retraite pour aller rejoindre des membres de leur famille qui étaient décédés, tandis que d’autres réclamaient leur petit-déjeuner à 19 heures 30.

Il a donc créé un centre de soins unique et chaleureux. Voici d’autres informations et images :

1. Comme en fait foi cette première photo, la résidence ressemble vraiment à un petit village. Les chambres ont même des allures de petites maisons jumelées.

Lire la suite (suivant)

2. Les pensionnaires peuvent sortir de leur chambre et circuler librement, comme ils le feraient dans les rues, sans toutefois risquer de se perdre.

Lire la suite (suivant)

3. Chaque chambre possède un petit balcon. Les pensionnaires ont l’impression de se retrouver dans leur quartier d’enfance, et peuvent profiter de chaises berçantes.

Lire la suite (suivant)

4. Le toit se veut en quelque sorte un ciel artificiel. Il s’illumine le matin avec un lever du soleil et des nuages, faisant en sorte que les patients ne se sentent pas dans une maison de retraite.

5. Le soir venu, le toit s’assombrit et ce sont alors la lune et des étoiles qui apparaissent. L’horloge biologique des pensionnaires n’est donc pas perturbée.

6. Les gens peuvent se retrouver à ce qui ressemble à une cour arrière. Ils discutent ensemble, et peuvent aussi y prendre des repas en toute quiétude.

7. Voici l’une des chambres qui, avouons-le, est loin d’être aussi déprimante que celles des maisons de retraite. De plus, la pièce est assez vaste, et fort bien éclairée.

8. Durant la journée, des bruits naturels et des senteurs de menthe poivrée et d’agrumes sont diffusés dans l’air. Il existe même une rue où se rencontrent les gens.

En France, au Canada, et ailleurs dans le monde, plusieurs centres ou maisons de retraite pour les malades d’Alzheimer voient le jour.

P.S : pour les personnes qui souhaitent garder dans leur domicile, et en toute sécurité, une personne souffrant d’Alzheimer, il existe des semelles GPS pour les retrouver rapidement.