Accueil Trucs et Astuces 10 ans après la mort de leur grand-père, ils découvrent une collection...

10 ans après la mort de leur grand-père, ils découvrent une collection de vieilles voitures dans sa grange

6 Shares

Comme en fait mention le titre de cet article, des personnes ont fait une étonnante découverte dans la grange de leur grand-père. L’homme dont il est ici question se nommait Roger Baillon, un entrepreneur, lequel avait amassé toute une collection de voitures.

Le tout avait débuté dans les années 50, lorsque Monsieur Baillon avait commencé à récupérer de vieilles voitures. Il souhaitait les restaurer et les remettre à leur état naturel, pour ensuite les exposer dans un musée. Vers la fin des années 70, sa collection se composait d’une soixantaine de véhicules.

Malheureusement, Roger Baillon n’a pu réaliser son rêve, car son entreprise qui avait commencé à battre de l’aile ne lui permettait plus d’investir dans ce domaine. Il est décédé il y a une dizaine d’années, et a légué sa collection à son fils Jacques, lequel est mort quelques années plus tard.

En images, voici ce que ses petits-enfants ont découvert dans la grange de leur grand-père

1. Les petits-enfants de Roger Baillon étaient loin de se douter que la grange de leur grand-père recelait un tel trésor de voitures classiques.

Si Monsieur Baillon avait pu réaliser son projet, il aurait eu à investir beaucoup de temps et d’argent. Comme en fait foi cette photo, les anciennes voitures étaient en piètre état.

Lire la suite (suivant)

2. Néanmoins, malgré leur état délabré, ces voitures de collection antiques avaient une valeur de plus de 21 millions de dollars canadiens.

Les petits-enfants de Monsieur Baillon étant peu connaissants dans les voitures, ils ont donc eu recours à des spécialistes pour en estimer leur valeur.

Lire la suite (suivant)

3. Ils ont été stupéfaits d’apprendre que les voitures qu’avait collectionnées leur grand-père valaient autant.  Ils n’en revenaient tout simplement pas.

Lire la suite (suivant)

4. Les petits-enfants n’étant pas disposés à restaurer les véhicules, le département de voitures de collection Artcurial a récupéré les 60 automobiles de collection de grandes marques.

Retrouvées après 50 ans de sommeil, la collection Baillon a été mise en vente aux enchères par Artcurial Motorcars, lors de la traditionnelle vente du Salon Rétromobile.

Lire la suite (suivant)

5. Ces automobiles se trouvaient dans l’ouest de la France, sous des abris de fortune. Fort heureusement, elles étaient recouvertes de tôles ondulées et d’auvents.

Lire la suite (suivant)

6. Lors de la vente aux enchères en première partie du Salon Rétromobile qui s’est déroulée le 6 février 2015 à Paris, les voitures n’ont pas été remises à neuf.

Lire la suite (suivant)

7. Toutes les voitures ont trouvé preneur à des prix exorbitants. À titre d’exemple, la Delahaye 135 M cabriolet Faget-Varnet de 1948 a été vendue pour la somme 417 600 €.

source : roadtrippers.com

Lire la suite (suivant)

8. Voici d’autres images en vidéo : 60 automobiles de la collection Baillon