Accueil Santé Élever un adolescent est beaucoup plus difficile que d’élever un enfant en...

Élever un adolescent est beaucoup plus difficile que d’élever un enfant en bas âge

0 Shares

Donner naissance à un enfant est la plus belle chose qui puisse arrive aux parents. Certes, il faut composer avec cette première étape de la vie d’un bébé avec des nuits écourtées, l’apparition des premières dents, les maladies infantiles, et les pleurs dont il faut parfois deviner la cause.

Vient ensuite la seconde étape, celle où l’enfant grandit, commence à marcher, à parler, à vider les tiroirs et les armoires, à fouiner partout, et à montrer son petit caractère. Puis, l’école commence, et c’est avec le cœur gros que la mère doit le laisser partir pour la première fois.

Si ces deux périodes comportent des avantages et des inconvénients, elle n’est toutefois pas comparable à celle de l’adolescence. Ce passage de l’enfant vers l’âge adulte n’est guère facile, et en devenant adolescent, il apprend à s’affirmer, à confronter ses parents, à les critiquer, etc.

Pour les parents, cette étape peut devenir très difficile (stress, incompréhension, sentiment de rejet), car leur enfant est plus distant et moins facile à comprendre. De plus, un adolescent peut devenir très critique envers lui-même.

Pour accompagner votre adolescent durant sa crise, voici quelques conseils :

1. Sans pour autant mettre de côté vos responsabilités de parent, pensez à vous. Planifiez des sorties, rencontrez des personnes ou essayez de nouvelles activités.

Lire la suite (suivant)

2. N’hésitez surtout pas à aller chercher du soutien. Il est essentiel que vous puissiez exprimer vos émotions et vous confier à des gens qui vivent une telle situation.

Lire la suite (suivant)

3. Plutôt que d’imposer des ordres à votre adolescent, apprenez à négocier. Parlez-lui de façon bienveillante sans le gronder, et apportez des arguments plausibles.

Lire la suite (suivant)

4. Si l’adolescence est difficile pour les parents, elle l’est tout autant pour les adolescents. Cette étape passagère doit être traversée avant que ne s’ensuivent des jours meilleurs.

5. L’erreur est humaine, et il ne sert à rien de focaliser sur celles que commet votre ado. Mettez vos limites, demandez des explications, et ensuite, tournez la page.

source : santeplusmag.com – psychologytoday.com