Accueil Jardin 10 astuces naturelles pour avoir de beaux rosiers… et comment les multiplier!

10 astuces naturelles pour avoir de beaux rosiers… et comment les multiplier!

1 Shares

La rose figure parmi les plus belles fleurs du jardin, et demeure encore la préférée de bien des gens. Toutefois, beaucoup d’entre eux hésitent à avoir leur propre rosier, craignant que cette plante soit trop difficile à faire pousser et à entretenir. Pour cette seule raison, ils y renoncent.

Or, s’il est vrai qu’il faut posséder certaines connaissances pour avoir de belles fleurs, et que le rosier requiert un peu d’attention, il est moins difficile que l’on croit à entretenir. Il faut certes le protéger de certaines maladies, l’arroser au bon endroit, le tailler et le planter selon l’espèce.

Tous ces doutes quant à la réussite d’avoir un beau rosier au jardin peuvent se dissiper avec les 10 astuces 100 % naturelles que nous vous proposons dans cet article. Si vous les mettez en pratique, vous respecterez l’environnement, et mettrez toutes les chances de votre côté pour avoir un superbe rosier. De plus, vous apprendrez comment multiplier votre rosier.

1. La cendre de bois (1) : Si vous avez un foyer, pensez à récupérer les cendres du bois. Déposez-les au pied des rosiers, et vous verrez tous les insectes nuisibles s’éloigner. 

L’arrosage efficace (2) : arrosez seulement à la base de vos rosiers, mais surtout pas les feuilles, les fleurs ou les tiges. Procédez tous les dix jours, mais en cas de sécheresse, arrosez aux cinq jours.

Lire la suite (suivant)

2. Quand tailler un rosier (3) : la taille des rosiers doit se faire au bon moment selon la variété. S’ils sont remontants, taillez-les en hiver, et pour les non-remontants, en été, juste après la floraison. Taillez plus longs les rosiers fournis, et moins longs les autres variétés.

Quand planter un rosier (4) : la plantation pour les plants à racines nues se fait de la fin octobre à la mi-avril. Quant à ceux en végétation de culture en conteneur, ils se plantent d’avril à octobre.

Lire la suite (suivant)

3. Évitez les maladies et parasites (5) : pour les maladies telles la rouille et l’oïdium, utilisez des produits naturels maison et non toxiques. Sinon, autour des rosiers, plantez de la lavande, de la ciboulette ou de l’ail.

Lire la suite (suivant)

4. La rotation des rosiers et fertilisant (6) : ne replantez pas des rosiers là où il y en a déjà, à moins de changer la terre de 60cm de profondeur. Au printemps, mettez de l’engrais pour rosiers riches en magnésium.

La bonne variété (7) : ne choisissez qu’une variété de rosier adapté à votre climat. Idéalement, privilégiez ceux qui ont reçu la mention (label) ADR (certificat d’approbation allemande pour réussite de tests très rigoureux) ou des prix dans les concours.

Lire la suite (suivant)

5. Les rosiers en hiver (8) : bien que les rosiers soient très résistants, ils ne supportent pas les températures trop froides. Recouvrez-les en les buttant de 12cm de haut environ, avec de la terre, de façon à recouvrir les branches et le point de greffe (enlevez la terre au printemps).

Des rosiers en santé (9) : Pour avoir de belles roses pleines de vie, supprimez celles qui sont fanées et les boutons latéraux, et ne gardez qu’une seule rose terminale.

source : gammvert10-trucs

Lire la suite (suivant)

6. Le bon porte-greffe et comment multiplier un rosier (10) : quant au porte-greffe, le Rosa laxa convient aux  terres calcaires, alors que le Rosa multiflora  s’adresse aux terres non calcaires. Pour les bords de mer, choisissez le Rosa canina. Voici comment multiplier son rosier, en vidéo :