Accueil Santé Aucun salaire ne vaut votre santé mentale

Aucun salaire ne vaut votre santé mentale

1 Shares

Nous vivons dans une société où le travail passe avant tout, et notre boulot exige souvent que nous y consacrions de nombreuses heures, au cours desquelles nous subissons beaucoup de stress. Notre qualité de vie en est affectée, au même titre d’ailleurs que notre santé physique, mentale et émotionnelle.

Selon une étude du Cabinet Technoligia, publié en 2014, on estime qu’environ 3,2 millions de Français seraient à un niveau de risque élevé, de développé un épuisement professionnel (burn-out), tandis qu’au Canada (selon Statistiques Canada), ce nombre se chiffrerait à 3,4 millions dont 800 000 Québécois. Certes, avec le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, nous devons occuper un emploi qui puisse nous permette de subvenir à nos besoins.

Toutefois, nous oublions souvent de nous reposer, de faire une pause pour les repas, et de consacrer du temps à notre famille. Nous délaissons tout pour le travail et en faisons notre priorité, alors que notre santé devrait passer avant tout et figurer en tête de liste. Après tout, aucun salaire ne vaut notre santé mentale.

1. Il n’y a que très peu de gens qui peuvent se permettre de ne pas travailler. Toutefois, rappelons qu’il faut absolument avoir un équilibre entre le travail et le repos.

Lire la suite (suivant)

2. Si vous passez trop de temps à travailler, vous vous oubliez. Vous n’allez pas marcher, vous ne pratiquez pas de sport et vous ne vous accordez que très peu de repos.

Lire la suite (suivant)

3. Tôt ou tard, vous vous épuiserez mentalement, et en négligeant à ce point votre santé, vous pourriez même atteindre un niveau irrécupérable.

Lire la suite (suivant)

4. La fatigue extrême, les troubles alimentaires, les difficultés relationnelles avec votre entourage, tout cela découle de journées de travail surchargées.

5. Non, aucun salaire ne vaut votre santé mentale, et si vous vous épuisez, vous ne serez pas plus avancé. Bien au contraire, il vous faudra beaucoup de temps pour remonter la pente.

6. Si vous ne pouvez changer d’emploi, essayez au moins d’équilibrer votre vie. Passez du temps avec votre famille, vos amis, et laissez place au bonheur.

7. En terminant, rappelez-vous qu’il est plus facile de dénicher un autre emploi que de récupérer d’un épuisement professionnel. Prenez soin de vous et pensez à vous.

source : sain-et-naturel