Accueil Jardin 13 insectes très utiles pour votre jardin

13 insectes très utiles pour votre jardin

1 Shares

Nous avons tendance à vouloir chasser à tout prix les insectes de notre jardin, croyant à tort qu’ils sont nuisibles. C’est en partie véridique, car certains peuvent effectivement causer bien des ravages. Par contre, d’autres sont essentiels, voire même très utiles pour le jardin.

D’ailleurs, si l’on souhaite avoir un beau jardin, nous devons respecter la biodiversité en gardant à l’esprit que chaque insecte joue un rôle dans l’équilibre du milieu. À titre d’exemple les abeilles, qui sont menacées de disparition, sont indispensables, car ce sont elles qui contribuent à la reproduction de nombreuses plantes.

Mais les abeilles ne sont pas les seuls insectes utiles dans le jardin. Il y a aussi ceux que l’on appelle “recycleurs”, et ceux-là veillent à ce que les bactéries transforment la matière végétale ou animale en sels minéraux, lesquels nourrissent les plantes et rendent le sol plus fertile. Extraordinaire, n’est-ce pas?

Pour avoir un beau jardin, voici 13 insectes utiles! EN BONUS, découvrez comment fabriquer un hôtel à insectes utiles au jardin.

1. Il y a d’abord les abeilles domestiques, insectes cruciaux pour la pollinisation. Mais il y a aussi les abeilles sauvages, plus petites, qui pollinisent les autres fleurs délaissées par les premières. Retenez ceci: lorsqu’il y a des abeilles, jardin et potager sont en meilleure santé!

Pour attirer les abeilles dans votre jardin, choisissez des plantes mellifères, c’est-à-dire des plantes qui produisent beaucoup de pollen. Il y en a plusieurs tels que le coquelicot, le fenouil, le tournesol… Et il y a aussi:

La lavande

La coriandre

Le dahlia

Lire la suite (suivant)

2. La plupart d’entre nous ne sommes pas rebutés par la présence des coccinelles dans notre jardin.  Et en plus, elles sont très utiles. En effet, cette petite bête à bon Dieu, appelée ainsi à cause d’une légende du Xe siècle, éloigne les pucerons, les acariens, les aleurodes (mouches blanches) et les cochenilles; elle protège les plants contre le mildiou poudreux (oïdium).

Curieux d’en savoir plus à propos de la légende qui a donné son nom de bête à bon Dieu à la coccinelle? Un homme condamné à mort pour meurtre ne cessait de clamer son innocence. Au jour de son exécution, alors que le bourreau s’apprêtait à lui trancher la tête, une coccinelle se posa sur son cou. Le bourreau la chassa, mais la bestiole revenait sans cesse se poser au même endroit. Intrigué par la situation, le roi Robert II (972-1031) jugea qu’il s’agissait d’une intervention divine et décida de gracier le condamné. Quelques jours plus tard, ô surprise, le véritable meurtrier fut attrapé! Depuis ce jour, la coccinelle est considérée comme un véritable porte-bonheur, une bête à bon Dieu qu’il ne faut surtout pas écraser!

Lire la suite (suivant)

3. Insecte qui nous horripile et qui en fait fuir plus d’un: l’araignée. Présentes partout, les araignées sont considérées avec dédain et pourtant, il s’agit d’un prédateur vorace qui s’attaquent aux ravageurs et assurent ainsi un équilibre biologique dans plusieurs milieux. Mine de rien, elles contrôlent les populations d’insectes nuisibles, comme les pucerons, qui détruisent les jardins.

Lire la suite (suivant)

4. Le carabe est considéré comme l’ami du jardinier pour plus d’une raison. Il s’attaque aux ravageurs, en plus d’éliminer les limaces, les vers blancs et gris. Mais ce n’est pas tout: en culture, le carabe permet d’éviter l’emploi d’insecticides nocifs car il se nourrit des mauvaises herbes qui ont tendance à faire de la concurrence aux plants. Si son apparence s’avère, disons, particulière, il n’en demeure pas moins que le carabe est un puissant moyen de lutte biologique qui permet d’éviter l’utilisation des herbicides!

5. Saviez-vous que le bourdon est un spécialiste de la pollinisation des tomates? En effet, le bourdon fait vibrer les fleurs de tomates pour en retirer le pollen et c’est cette vibration qui permet la fécondation de la plante. Sans bourdon, les récoltes de tomates seraient pauvres! En fait, bien avant que l’on découvre l’activité vibratoire du bourdon, c’est l’homme qui agitait manuellement les fleurs de tomates pour disperser le pollen. Utile le bourdon, n’est-ce pas? Tellement, qu’on en fait maintenant l’élevage…

6. Communément appelées guêpes solitaires par opposition aux guêpes sociales (ou guêpes communes), ces insectes sont de redoutables prédateurs! Généralement, les guêpes solitaires ne sont pas agressives. Elles se nourrissent de vers blancs, de chenilles, de pucerons, de charançons, de chrysomèles et d’autres bêbêtes qu’on ne souhaite pas dans nos jardins.

7. Si votre jardin est infesté de pucerons, les chrysopes seront vos meilleures alliées. Sachez qu’une seule larve de chrysope peut manger 200 à 500 pucerons au cours de son développement ainsi qu’une quarantaine d’araignées rouge… en une heure! Si vous voulez limiter votre utilisation de pesticide, de grâce, gardez ces jolis insectes aux grandes ailes transparentes dans votre jardin…

8. Vous avez raison, le cloporte n’est pas très beau. Il vous effraye? Rassurez-vous, il n’a rien contre vous. Au contraire, il peut même vous aider à rendre votre jardin plus joli. Comment? En se nourrissant des débris végétaux et des cadavres de petits animaux. Considéré comme un crustacé terrestre, le cloporte contribue au recyclage de la matière organique morte. Avouez que ça le rend plus sympathique, non?

9. Concernant les perce-oreilles, les avis sont partagés. Oui, cet insecte s’attaque aux plantes, principalement les pousses tendres et les fleurs ornementales et potagères. Par contre, les perce-oreilles sont très utiles pour décimer les populations d’acariens, de pucerons et les thrips, des insectes ravageurs qui détruisent les cultures en serre.

Bien qu’ils soient utiles, les perce-oreilles peuvent être envahissants au jardin. Comment faire pour contrôler leur prolifération et profiter quand même de leur utilité? Deux astuces:

  • Enlevez rapidement de votre potager les légumes et les fruits à maturité. Rappelez-vous que les perce-oreilles sont attirés par les fruits et légumes abîmés ou malades.
  • Avant d’entrer les fleurs ou les fruits et légumes dans la maison, inspectez-les soigneusement et retirez les perce-oreilles qui peuvent s’y cacher.

10. Le staphylin noir est un insecte qu’on appelle aussi le “diable”. Avec un nom pareil, pas surprenant qu’il ressemble à un petit scorpion! Faisant partie de la famille des Staphylinidés qui compte 30 000 espèces (rien de moins!), le staphylin noir est un vaillant travailleur au jardin! À lui tout seul, il  débarrassera efficacement vos plantes des acariens, des cochenilles, des mouches et des limaces. En plus, il n’hésite pas à nettoyer les lieux des petits cadavres et des excréments qui jonchent le sol… N’en doutez pas, le staphylin est l’ami du jardinier!

image: passionanimaleetvegetale

11. Le centipède (appelé aussi mille-pattes), est un ami utile au jardin. Saviez-vous qu’il mange les insectes à la surface du sol et ceux sous le sol (eh oui, ceux qui mangent vos plantes) ? Par ce fait, le centipède est un allié bénéfique au jardin. Ils adorent les larves de petits insectes, les fourmis, les araignées et les mouches, qu’il capture avec ses crochets à venin.

12. Les larves des syrphes, vous connaissez? Parfois transparentes et gluantes, ou vertes et semblables à des petites chenilles, ces larves sont considérées comme des auxiliaires au jardin! Prédatrices des pucerons, les larves de syrphes peuvent en dévorer jusqu’à 400 durant leur développement. Elles raffolent aussi des cochenilles et des psylles. Pour vous débarrasser des pucerons, faites confiance aux larves des syrphes! Justement, en voici une qui dévore un puceron:

source & image: lesjardinsdemalorie rustica

13. Vous souhaitez attirer des insectes utiles au jardin pour une culture de fleurs, de fruits et de légumes sans produits nocifs? Pensez à fabriquer une maison à insectes.

En vidéo, voici comment fabriquer une maison (ou un hôtel) à insectes!