Accueil Santé Oui, un mois avant un accident vasculaire cérébral (AVC), votre corps vous...

Oui, un mois avant un accident vasculaire cérébral (AVC), votre corps vous alerte avec 6 signes

169 Shares

L’accident vasculaire cérébral ou l’AVC fait partie des situations médicales urgentes qui doivent être traitées très rapidement. Il survient lorsque le flux sanguin vers une partie ou une autre du cerveau rencontre un obstacle, telle une rupture ou la formation d’un caillot sanguin.

  • Au Canada, on compte 62 000 nouveaux cas par année, soit 1 toutes les 9 minutes. Après un AVC, 20% meurent dans les 30 jours.
  • En France, on compte 140 000 nouveaux car par année, on dénombre 1 AVC toutes les 4 minutes. De plus, on indique qu’une personne sur 6 risque d’avoir un AVC dans sa vie, et que 60% gardent des séquelles.
  • Les plus à risques d’avoir un AVC : les femmes (1ère cause de décès). Chez l’homme, c’est quand même la 3e cause de décès.
  • Les groupes d’âges:
    • 25% sont âgés de moins de 65 ans
    • 50% sont âgés entre 65 et 84 ans
    • 25% sont âgés de plus de 85 ans

Chez les victimes, l’AVC peut laisser de graves séquelles qui sont parfois irréversibles. Elles peuvent demeurer paralysées d’un côté du corps, avoir des troubles de la parole et de mémoire, souffrir de dépression et d’anxiété, ressentir beaucoup de fatigue, éprouver de la difficulté à marcher, etc.

Bien qu’il existe plusieurs types d’AVC, les symptômes sont sensiblement les mêmes, et les conséquences sur la santé sont généralement majeures. Jusqu’à un certain point, on peut prévenir un AVC :

  1. en adoptant un régime alimentaire sain
  2. en réduisant sa consommation d’alcool et de tabac
  3. et en pratiquant une activité physique.

Néanmoins, si un AVC devait survenir, il faut savoir détecter les 6 signes précurseurs que voici :

1. Avant un AVC, voire même un mois auparavant, la victime pourrait avoir une perte de sensibilité (engourdissement) d’un ou de plusieurs muscles de son visage, des bras ou des jambes.

Lire la suite (suivant)

2. L’un des principaux signes d’un AVC est une paralysie partielle d’un ou plusieurs muscles. Généralement, la paralysie apparaît au niveau du visage.

Lire la suite (suivant)

3. L’imminence d’un AVC se traduit souvent par une perte de la capacité à communiquer. La personne n’arrive plus à parler, et comprend mal les autres.

Lire la suite (suivant)

4. Une perte d’équilibre soudaine (surtout accompagné d’un autre symptôme d’AVC) figure parmi les signes précurseurs d’un AVC. Une consultation immédiate s’impose.

5. Bien qu’un mal de tête puisse être associé à d’autres problèmes de santé, il peut aussi être à l’origine d’un AVC, surtout s’il est persistant et violent.

6. Avant un AVC, il peut y avoir une détérioration de  la vue. La victime peut voir double ou subir une perte de la moitié de son champ visuel (elle voit d’un seul œil).

7. En présence de l’un ou plusieurs de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin ou appelez les secours.

  • Pour un rétablissement complet : les 4 premières heures sont importantes après les premiers symptômes. Plus vous arrivez tôt à l’hôpital plus grande sont les chances de guérissons complète.
  • Recevoir un traitement d’urgence : n’oubliez pas qu’environ 65% des gens n’arrivent pas à l’hôpital à temps, pour le recevoir.
  • Sans traitement, Après un AVC : 1,9 million de cellules cérébrales meurent toutes les minutes (ref:  la fondation des maladies du cœur et de l’AVC).

source : santeplusmagcoeuretavcrecherche-avc