Accueil Santé 9 signes qui montrent que vous devriez arrêter de manger du Gluten...

9 signes qui montrent que vous devriez arrêter de manger du Gluten immédiatement

0 Shares

ASTUCE SANTÉ | La maladie cœliaque, ou l’intolérance au gluten, se manifeste par certains symptômes lorsqu’une personne consomme des aliments contenant du gluten. Bien qu’on ne puisse vraiment identifier la cause de cette maladie inflammatoire de l’intestin, on croit cependant qu’elle pourrait être héréditaire.

On estime qu’environ 1% de la populaire serait atteinte de la maladie cœliaque, mais fait étonnant, des études ont clairement démontré que 9 personnes sur 10 ignoraient qu’elles souffraient d’intolérance au gluten. Cela s’explique par le fait que les symptômes peuvent facilement être confondus avec d’autres pathologies.

De plus, bon nombre de gens sont mal informés quant aux symptômes, et certains d’entre eux, se croyant intolérants au gluten, cessent immédiatement de manger des produits et des aliments qui en contiennent. De là l’importance de bien connaître les 9 principaux signes d’une intolérance au gluten.

1. Problème gastro-intestinal : La diarrhée, les gaz et la constipation sont des symptômes courants d’une intolérance au gluten. Ils découlent d’un problème du tractus gastro-intestinal.

Lire la suite (suivant)

2. L’intolérance au gluten peut se traduire par une perte ou un gain de poids, résultant d’une d’une malabsorption des aliments.

Lire la suite (suivant)

3. Maux de têtes fréquents : après avoir consommé des produits à base de blé, d’orge, de seigle, d’avoine ou autre céréale contenant de gluten, les personnes allergiques au gluten peuvent souffrir de maux de tête ou d’épisodes migraineux.

  • Selon une étude, 56% des personnes allergiques au gluten souffre de maux de tête chronique. Selon cette même étude, ceux tolérants au gluten, ne souffraient que de 14% de soucis de migraines.

Lire la suite (suivant)

4. Une sensibilité au gluten est susceptible de causer des troubles hormonaux, tels un cycle menstruel irrégulier, de l’acné, et des variations du poids.

5. Problème de peau qui revient : chez les personnes ayant une intolérance au gluten, leurs ongles et leur peau sont fragiles. Elles ont des démangeaisons, des rougeurs, des éruptions cutanées, la dermatite herpétiforme (DH) ou de l’eczéma.

6. L’irritabilité intestinale se répercute sur le système nerveux, causant parfois de l’insomnie, de l’anxiété, une dépression ou des difficultés à se concentrer (cerveau embrouillé).

  • Selon des chercheurs, le gluten pourrait même faire baisser les performances cognitives chez les personnes allergiques au gluten. Cette étude a été publié dans le journal of neurology, neurosurgery & psychiatry.

7. Problème de concentration : le TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité) est parfois associé à une intolérance au gluten, avec des problèmes de concentration et de maîtrise de soi.

8. Problème bucco-dentaire : l’absorption des minéraux (dont le calcium) dans les intestins étant altérée, l’intolérance au gluten peut se répercuter sur les dents et la cavité buccale.

  • Selon une étude, il y aurait un lien avec la stomatite aphteuse et les personnes allergiques au gluten, surtout concernant le temps d’une ulcère buccale et des aphtes.

9. Carence en fer : le fer n’étant pas bien absorbé chez les personnes intolérantes au gluten, elles peuvent souffrir d’une carence, laquelle se traduit par une anémie.

Si vous êtes allergiques au gluten, il faut privilégier certains aliments, dont ceux identifiés « sans gluten » et si possible, bio, bien sûr. Au restaurant, n’hésitez pas à en faire mention.

Voici une liste d’aliments sans gluten :

  • Les fruits et légumes frais (non transformés)
  • Les viandes, les volailles et les poissons frais (non transformés, sans sauce et non panés)
  • Les produits laitiers (yaourt, fromage, etc.), mais évitez les fromages à tartiner (ils contiennent souvent du gluten).
  • Le riz, le sarrasin, le quinoa, le millet
  • la pomme de terre, la patate douce
  • l’igname, le topinambour
  • les légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots, etc.)
  • Les huiles, le beurre, le miel
  • Les confitures

10.  Voici d’autres informations en vidéo par une nutritionniste et diététicienne :