Vous cherchez une plante vivace ne requérant que très peu d’entretien, facile à cultiver, et produisant de belles fleurs durant tout l’été ? La rose trémière répond à tous ces critères, et elle vous charmera avec ses hampes florales.

Nous avons piqué votre curiosité ? Alors poursuivez votre lecture, et vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur la rose trémière. Vous serez renseigné sur sa floraison, sa taille, son entretien et sa plantation.

01 of 10 La rose trémière (alcea rosea) est une plante vivace et rustique, appartenant à la famille des Malvacées. Elles nous rappellent des jardins anciens.

La rose trémière (alcea rosea) est une plante vivace et rustique, appartenant à la famille des Malvacées. Elles nous rappellent des jardins anciens.
  • Elle est aussi connue sous d’autres noms, tels que bâton de Jacob, rose à bâton,  primerose ou passerose.
  • Elle se distingue notamment par ses hautes tiges qui peuvent atteindre jusqu’à 2,5 mètres de haut, parfois même 3 mètres dans certaines régions.
  • Les feuilles et les fleurs sont comestibles, et selon des études récentes, elles possèderaient même des vertus médicinales (antiulcéreuse, antimicrobienne, antioxydante, etc.).
  • Hauteur :  1,2 m à 2,5m    Largeur : 30 à 60cm
  • Fait à noter, il existe une variété miniature, la sidalcée (H : jusqu’à 80cm).

Lire la suite (suivant)

02 of 10 Si vous souhaitez cultiver la rose trémière, les semis devront se faire au printemps ou à l’été, dans un mélange de terre du jardin et de terreau.

Si vous souhaitez cultiver la rose trémière, <strong>les semis</strong> devront se faire au printemps ou à l’été, dans un mélange de terre du jardin et de terreau.
  • Entre chaque graine, laissez un espace de 30cm, et semez 2 ou 3 graines par emplacement à 0,5cm de profondeur.
  • Maintenir le sol toujours humide mais en arrosant le soir.
  • La floraison aura lieu l’année suivante.
  • En godet :
    • Par contre, si vous avez acheté des roses trémière en godet, la plantation devra se faire en pleine terre, de préférence au printemps (ou en automne, si l’hiver est doux), et toujours avec un espace de 30cm entre chaque plant.
    • L’arrosage devra être régulier au cours de la première année.
  • La cultiver en pot :
    • Non recommandée à cause de la hauteur de ses tiges, et de son besoin d’espace.
    • Par contre, près d’un mur dans un très grand bac, et si arrosez fréquemment, c’est possible de la cultiver.

Lire la suite (suivant)

03 of 10 Rustique et guère capricieuse, la rose trémière poussera très bien dans un sol ordinaire, mais à certaines conditions.

<strong>Rustique</strong> et guère capricieuse, la rose trémière poussera très bien dans un sol ordinaire, mais à certaines conditions.
  • Il faut absolument que l’emplacement que vous choisirez profite au maximum d’ensoleillement, alors évitez de la mettre à l’ombre.
  • Elle se plaira plus particulièrement dans les bordures et les pieds de murets, en fond de massif ou le long d’un mur.
  • Exposition : Soleil, mi-ombre (mais sans vent, pour ne pas briser les tiges).

Lire la suite (suivant)

04 of 10 La floraison de la rose trémière débute dès le mois de juin et se poursuit jusqu’au mois de septembre.

La <strong>floraison</strong> de la rose trémière débute dès le mois de juin et se poursuit jusqu’au mois de septembre.
  • Durant toute la période estivale, elle produira de belles fleurs roses, blanches et pourpres sur ses hautes tiges.
  • Comme ces dernières poussent en hauteur, vous devrez ajouter des tuteurs si vous vivez dans une région où les vents sont très fréquents au cours de l’été.

05 of 10 Si vous cherchez une plante vivace facile à cultiver et à entretenir, en plus d’offrir de belles fleurs durant toute la saison estivale, la rose trémière devrait faire être votre premier choix.

Si vous cherchez une plante vivace <strong>facile à cultiver</strong> et à entretenir, en plus d’offrir de belles fleurs durant toute la saison estivale, la rose trémière devrait faire être votre premier choix.
  • Elle effet, elle ne requiert aucun soin, mise à part un tuteur pour les plus hautes tiges.
  • De plus, elle ne nécessite que très peu d’arrosage, sauf la première année, car elle puise l’eau dont elle a besoin dans le sol, et elle peut survivre dans des conditions difficiles.

06 of 10 S’il est vrai que la rose trémière n’est guère exigeante et n’a besoin d’aucun soin, il faut quand même l’entretenir.

S’il est vrai que la rose trémière n’est guère exigeante et n’a besoin d’aucun soin, il faut quand même <strong>l’entretenir</strong>.
  • Ainsi, dès que vous voyez des fleurs fanées, retirez-les au fur et à mesure, ceci dans le but de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.
  • Puis, à la fin de saison, au début de l’automne, vous devrez couper ses tiges au ras du sol et pailler les pieds.

07 of 10 Contrairement à certaines autres plantes, la durée de vie de la rose trémière est plus longue. Elle peut effectivement vivre en moyenne de 3 à 4 ans.

Contrairement à certaines autres plantes, la <strong>durée de vie de la rose trémière</strong> est plus longue. Elle peut effectivement vivre en moyenne de 3 à 4 ans.
  • À l’automne, les parties aériennes meurent, mais le printemps suivant, le pied reprend vie.
  • Dans l’éventualité où vous songeriez à replanter vos roses trémières, ne le faites pas au même endroit, mais changez plutôt d’emplacement.

08 of 10 Cet autre particularité de la rose trémière risque fort de vous intéresser. Avec cette vivace, il est tout à fait possible d’en récupérer les graines pour les semer ailleurs sur votre terrain.

Cet autre particularité de la rose trémière risque fort de vous intéresser. Avec cette vivace, il est tout à fait possible d’en <strong>récupérer les graines pour les semer</strong> ailleurs sur votre terrain.
  • Vous les trouverez dans la capsule, et vous devrez les prélever après la période de floraison.
  • Par la suite, conservez-les au frais et à l’abri de la lumière, et remettez en terre au mois de mars ou d’avril.

09 of 10 L’une des maladies pouvant s’attaquer à la rose trémière est la rouille, un champignon qui apparaît sur les feuilles par des taches de rouille orangé. Règle générale, cette maladie fongique se développe au printemps et en été par temps humide.

  • Pour la prévenir, faites un traitement avec de la bouillie bordelaise à base de cuivre, une fois par semaine.
  • Si la rose trémière est nouvellement atteinte de la rouille, enlevez rapidement les premières feuilles malades (près de la base), afin d’éviter une propagation. Si elle est entièrement atteinte, il faudra la couper.
  • Bon à savoir : avant d’acheter vos plants de roses trémières, regardez sous les feuilles, parfois elles sont déjà infestées de pustules. Concernant les semis, vous pouvez acheter facilement des semences de roses trémières résistante à la rouille (informez-vous!).
  • La rose trémière est également sujette aux pucerons, et en pareil cas, un traitement à l’eau savonneuse est recommandé.

10 of 10