La mort est assurément l’un des sujets que l’on aborde très rarement. Si la plupart des gens évitent d’y penser, il n’en demeure pas moins que tous se questionnent sur ce qui se passe après le décès.

En fait, nul ne sait vraiment ce qu’il advient de notre âme après la mort, et le but de cet article n’est pas non plus de tenter de chercher des réponses. Il aborde plutôt le déroulement chronologique du processus que subit le corps.

01 of 5 Que se passe-t-il précisément au moment de la mort ?

Que se passe-t-il précisément au moment de la mort ?
  • En principe, la personne cesse de respirer et son cœur s’arrête de battre. Or, comme mentionné sur le site des professionnels de la santé, “Very Well Health”, composés de plusieurs médecins, il y aurait toujours une activité cérébrale qui perdurerait jusqu’à 10 minutes après la mort. Ce qui indique, contrairement à la croyance populaire, que la mort n’est pas instantanée.
  • Cliniquement, pour confirmer un décès, les médecins se basent sur certains critères bien spécifiques, tels l’absence de pouls, de respiration, de réflexes et l’absence de constriction pupillaire sous une lumière vive. D’ailleurs, les ambulanciers paramédicaux se basent sur les mêmes critères avant de réanimer une personne.

Lire la suite (suivant)

02 of 5 Après la confirmation du décès, des changements se produisent au niveau du corps.

Après la confirmation du décès, des changements se produisent au niveau du corps.
  • Ainsi, une heure après la mort, l’état de flaccidité primaire survient. En d’autres termes, les muscles du corps et la mâchoire se relâchent, la tension des paupières faiblit, les pupilles deviennent plus épaisses, tandis que les autres membres du corps et les articulations sont de moins en moins fermes.

  • Toujours durant cette période, d’autres changements surviennent. On constate notamment que les articulations deviennent flexibles et qu’il y a un relâchement au niveau des hanches et du sphincter, et qu’il y a évacuation des selles et de l’urine.
  • Vient ensuite la pâleur cadavérique, et tandis le corps du défunt pâlit, le sang ne circule plus dans les petites veines.
  • Peu à peu, la température corporelle (qui est de 37°C normalement) diminue jusqu’à atteindre la température ambiante. Durant ce processus que l’on nomme l’algor mortis, la température du corps diminue progressivement de 1,5° à 2°C par heure.

Lire la suite (suivant)

03 of 5 De 2 à 6 heures après la mort :

De 2 à 6 heures après la mort :
  • Le cœur ne pompant plus le sang, le corps s’affaisse alors, un phénomène appelé “livor mortis“.
  • Si le corps n’est pas déplacé pendant ce laps de temps, les parties les plus près du sol peuvent prendre une teinte rougeâtre et violâtre.
  • Cette décoloration, connue sous le nom de “tache post mortem“, se produit en raison de l’accumulation de sang dans ces parties du corps.

  • À partir de la troisième heure après la mort, commence alors le processus “rigor mortis“.
  • Les muscles se raidissent en raison des transformations chimiques qui se produisent dans les cellules du corps, et les premières parties à devenir plus raides sont les paupières, le cou et la mâchoire.
  • Le raidissement se poursuit ensuite au niveau de la poitrine, de l’abdomen, des bras, des jambes, et se termine par les doigts et les orteils.

Lire la suite (suivant)

04 of 5 Entre 7 et 12 heures après la mort :

Entre 7 et 12 heures après la mort :
  • La rigidité musculaire prend fin, quoiqu’elle puisse se prolonger ou être écourtée d’un individu à l’autre.
  • En fait, tout dépend de la condition physique, de l’âge et du sexe de la personne, ainsi que de la température de l’air.
  • Dès lors, la manipulation des membres devient difficile, d’autant plus que les genoux et coudes fléchissent et les extrémités se tordent.

05 of 5 Finalement, 12 heures après la mort :

Finalement, 12 heures après la mort :
  • La rigidité cadavérique atteint son maximum.
  • Les cellules subissent des transformations chimiques, et les tissus internes se décomposent.
  • Les muscles commencent à se détendre, et c’est alors que se produit la flaccidité secondaire.
  • Celle-ci se poursuit dans le sens contraire, en partant des orteils et des doigts et en remontant jusqu’au visage.
  • Néanmoins, cette étape peut s’étaler sur une période de deux jours.

source : verywellhealth santeplusmag

À lire aussi :

Les 5 plus grands regrets des gens sur leur lit de mort, selon le témoignage d’une infirmière

Capsules funéraires : devenez un arbre après votre mort

Ma mère m’a tout appris, sauf à vivre sans elle