Voici l’histoire véridique d’Ingeborg McIntosh, une femme originaire d’Arizona, qui a recueilli pas moins de 120 enfants avant que ces derniers ne soient placés en famille d’accueil.

Un jour, un bébé prénommé Jordan lui a été confié, et elle s’est immédiatement attachée à lui (un véritable coup de foudre), au point de vouloir l’adopter, mais sa patience a été mise à rude épreuve. La suite vous bouleversera. images : dailymail

01 of 3 Si la mère biologique du petit Jordan était prête à donner son enfant en adoption, elle y mettait certaines conditions. En effet, elle tenait absolument à ce que son fils vive auprès d’une famille afro-américaine ou de parents biraciaux. N’appartenant ni l’une et ni l’autre de ces catégories, Ingeborg ne voulait pas aller à l’encontre de la volonté de la mère et a dû se résigner.

Si la mère biologique du petit Jordan était prête à donner son enfant en adoption, elle y mettait certaines conditions. En effet, elle tenait absolument à ce que son fils vive auprès d’une famille afro-américaine ou de parents biraciaux. N’appartenant ni l’une et ni l’autre de ces catégories, Ingeborg ne voulait pas aller à l’encontre de la volonté de la mère et a dû se résigner.

À l’âge de 4 ans, la mère biologique de Jordan n’était toujours pas parvenue à trouver une famille répondant à ses exigences. Elle s’est alors résignée et a accepté de confier son fils en adoption à Ingeborg. Cette dernière n’avait jamais renoncé à son rêve, et son cœur de mère éprouvait encore le même attachement envers le petit garçon qu’au tout premier jour.

Lire la suite (suivant)

02 of 3 Certes, Ingeborg a dû faire preuve de patience, mais malgré le temps qui s’était écoulé, et considérant le fait que Jordan était maintenant âgé de 4 ans, elle était toujours disposée à l’adopter. Même s’il n’était plus le poupon qu’elle avait vu quatre ans auparavant, Ingeborg n’a pas hésité un seul instant à l’adopter et a accepté d’emblée de l’accueillir chez elle.

Certes, Ingeborg a dû faire preuve de patience, mais malgré le temps qui s’était écoulé, et considérant le fait que Jordan était maintenant âgé de 4 ans, elle était toujours disposée à l’adopter. Même s’il n’était plus le poupon qu’elle avait vu quatre ans auparavant, Ingeborg n’a pas hésité un seul instant à l’adopter et a accepté d’emblée de l’accueillir chez elle.

La mère biologique n’a sûrement pas regretté sa décision, car l’enfant a grandi auprès d’une bonne famille qui lui a prodigué beaucoup d’amour. Malheureusement, une vingtaine d’années plus tard, alors que Jordan était maintenant devenu un adulte, Ingeborg a reçu un diagnostic d’une maladie rénale polykystique qui lui aurait fatale si elle ne recevait pas une greffe de rein.

Lire la suite (suivant)

03 of 3 Jordan s’est immédiatement porté volontaire et a subi une batterie de tests, dont l’un visait à déterminer sa compatibilité.

Jordan s’est immédiatement porté volontaire et a subi une batterie de tests, dont l’un visait à déterminer sa compatibilité.
  • Le jour de la fête des mères, il a reçu les résultats positifs de compatibilité et juste temps pour lui offrir ce cadeau ultime, lui donner l’un de ses reins.
  • Selon une entrevue donnée à CBS News, Jordan a déclaré que c’était le moins qu’il puisse faire pour elle et qu’il espérait pouvoir en faire encore plus en vieillissant.
  • Il a ajouté qu’elle avait fait tant pour lui, et qu’il ne voulait que le lui rendre et lui prouver à quel point il l’avait appréciée.
  • La chirurgie a été un succès et Ingeborg se porte à merveille.
  • Plus de 120 enfants ont été placés chez Ingebord, mais c’est Jordan qui a volé son cœur.
  • Jordan a décidé de partager son histoire afin que les gens comprennent qu’il n’est jamais trop tard pour donner au suivant.

images : dailymail

À lire aussi :

Un enfant orphelin adopté par un papa célibataire : 21 ans plus tard, c’est un athlète qui participe aux Jeux olympiques

Ils ont été séparés il y a 50 ans parce qu’elle était enceinte : maintenant, ils sont mariés et ont également retrouvé leur fille

“J’espère que quelqu’un me choisira” : voici les mots émouvants d’un enfant qui attend depuis des années qu’une famille l’adopte